Quelle mouche a piqué les militaires ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelle mouche a piqué les militaires ?

Message  colonely le Jeu 06 Juin 2013, 15:18


Quelle mouche a piqué les militaires ?

Les réactions suite au rejet des requêtes d’exclusion de 3 candidats de la liste des présidentiables par la CES ne se sont pas fait attendre. La Communauté internationale et les Forces armées sont visiblement arrivées au bout de leur patience.

Le Groupe international de contact dur le dossier Madagascar (GIC-M) se réunira le 26 juin prochain par rapport à l’évolution de la situation politique dans le pays. L’abandon du dossier Madagascar par la Communauté internationale pourrait être annoncé au terme de cette réunion, selon les précisions du Dr Leonardo Simao.

Ce dernier fera le rapport de sa mission auprès de la SADC cette semaine. Il note plusieurs infractions aux lois en vigueur autour des candidatures de Lalao Ravalomanana, Didier Ratsiraka et Andry Rajoelina. Ce rapport sera la ligne directrice du sommet des Chefs d’État de la SADC qui se tiendra à Maputo le 9 juin prochain.

Leonardo Simao regrette le basculement de la situation à Madagascar malgré les efforts établis depuis deux années dans la mise en œuvre de la Feuille de route. Au passage, l’émissaire de la SADC n’a pas manqué de rappeler que les prochaines élections ne seront pas reconnues à défaut de respect strict des lois en vigueur.

En ce sens, il cite que seule la Constitution de la IIIe République devait être prise pour référence, car elle est la seule qui soit reconnue par la Communauté internationale.

De leur côté, les responsables des Forces armées n’ont pas manqué d’exprimer leur regret. « Nous n’avons fait qu’apporter notre contribution dans la tentative de résolution de la crise à la demande du FFM. Cependant, nous avons notre propre opinion et nous estimons que l’exclusion de ces 3 candidats était la meilleure issue pour le pays », a lancé le Général Ranto Rabarisoa du CMDN.

Malgré tout, les forces de l’ordre ne s’immisceront pas dans les affaires politiques et se résoudront à appliquer ce qui a été officiellement décidé par la CES. Elle se met par conséquent sur la position de garant de la sécurité publique et de la sûreté de l’État. Ce revirement a été quelque peu inattendu.

Étant donné les rumeurs de mise en place d’un directoire militaire qui ont circulé depuis le début de cette semaine, beaucoup s’attendaient à ce que les militaires s’opposent à la décision de la CES. Beaucoup demeurent d’ailleurs réticents quant à l’auréole bricolée sur la tête des forces de l’ordre.

Par ailleurs, des réunions militaires en hauts lieux se poursuivent toujours ce matin. La pire des erreurs que les Malgaches ont toujours faite était de croire en la bonne foi de leurs militaires.

colonely
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum